Louboutin – The dream came true

DSC_47822 copier

Salut mes petites courgettes !! 🙂

Comme il s’agit de mon tout premier article ici, je voulais vous faire part de mon premier acte de folie « fashionite », j’ai nommé..les Louboutins ! Oui parce que si j’en suis là, en train d’écrire sur ce blog, c’est en partie grâce à elles, mes portes du royaume de l’esthétique, de la mode et de ce monde virtuel où vous êtes si nombreux/ses 🙂

Donc, suite à la lecture de nombreux avis négatifs à propos de l’accueil dans les boutiques de Christian Louboutin (CriCri, pour les intimes), je me devais de vous raconter ma fabuleuse expérience.

~  8 Aout 2012  ~

J’étais à Las Vegas avec mes parents depuis la veille à l’hotêl The Venetian. C’est donc toute excitée que je cherchais des yeux la boutique le lendemain, m’attendant au pire (d’après les web-avis) comme au meilleur (cela fait deux ans que je rêve d’arpenter cette moquette rouge et de chausser une des paires de mon CriCri )!

Et là, miracle, la boutique est devant moi, à porté de main et… il n’y a absolument PERSONNE dedans ! J’étais ravie parce que je me disais déjà que la vendeuse serait alors TOUTE A MOI ( hehehe *rire diabolique* ). La vendeuse – une femme d’environ 40 ans, souriante, brune, pas très grande, le contraire de la jeune grande blondasse dont j’ai entendu parler.. – me dit « Hi ! » (« Bonjour ») et me laisse découvrir les modèles. Comme je savais déjà quels modèles je voulais essayer (on est addict ou on l’est pas hein ?), je lui ai directement dis ce qui ferait mon bonheur. Elle a été extrêmement réactive, fonçant presque dans son arrière boutique pour dégoter MA paire. Elle ressort de sa caverne d’Ali Baba les bras encombrés de paires et me donne des collants pour que je les essaye.

CANON 2012 012

Malheureusement pour moi, le 100mm c’est vraiment pas mon truc – « Definitly too high » je lui réponds avec regret. Elle avait l’air tellement triste pour moi ! Mais quand je lui ai demandé si je pouvais voir toutes celles qui sont en 85mm, elle est repartit dans son arrière boutique aussi vite que l’éclair, et ressortis tout aussi vite avec une montage d’autres paires. J’étais d’abord partie sur des vernis noires mais mon Daddy a su me convaincre de prendre les noires, non vernies 🙂 Elle aurait vraiment remuer ciel et terre pour me faire plaisir. Je les teste donc et.. je ne suis toujours pas à l’aise. Et là, miracle de chez miracle, elle me propose de les essayer en dehors du magasin parce qu’elle me dit que la moquette, c’est pas l’idéal pour essayer des talons hauts. Je croyais que c’était INTERDIT !!?? Le nombre de fois où j’avais lu sur le web qu’a peine on les avait portés sur une matière autre que la moquette, ils ne nous reprennaient pas les chaussures…et là, c’est elle qui me propose de sortir avec ? J’étais aux anges ! Je sors donc sur le beau carrelage dehors et je me sens beaucoup mieux dans mes chaussures. Mais toujours quelque chose qui cloche! ( Je sais, je suis vraiment chiante ^^)

Pendant tout ce temps, mes pauvres petits parents attendaient patiemment dans la boutique que je me décide. J’y suis resté une bonne demi-heure, donc ils alternaient : ma mère restait pendant que mon père se dégourdissait les jambes ^^ Je pensais que c’était moi qui allait les payer avec mes sous, mais quand enfin, je pense avoir choisi ma paire, mes parents m’avouent enfin qu’ils veulent me les offrir pour mon anniversaire passé (mes 18 ans) et pour mes résultats au Bac ( mention TB, la fierté de ma vie )!

Louboutins1

Donc, je me précipite presque sur la vendeuse pour lui crier « We take those one !! » Elle et une autre vendeuse qui venait d’apparaitre sont tellement contentes pour moi qu’elles crient – littéralement – CONGRATULATIONS en applaudissant fort 🙂 Tout en rangeant Mes Chaussures, je dis à la vendeuse que ce sont mes premières (!!), et là, elle me sort des « Really ?! Wonderful ! ».Je lui demande alors sans grand espoir si elle n’aurait pas des gels en silicone pour mettre à l’intérieur de la chaussure (j’ai vu ça sur youtube). Elle voit tout de suite de quoi je parle (je précise, parce que je vous rapelle que j’essayais de lui faire comprendre en parlant Anglais ;p) et m’en ramène quelques secondes plus tard, avec aussi des petits trucs qu’on m’est au niveau de la cheville. Et là, je me sens mieux 🙂

Au final, je ressors avec la banane et des simple pump de 85 mm en cuir noir, aux anges, parce que j’ai rarement – voire jamais – eu un aussi fantastique accueil !

Hésitez pas à me faire part de vos aventures Louboutesques ou encore de votre désir violent d’en avoir (je sais ce que c’est !)

Plein d’amour et de soleil pour vous !

J.

Publicités